category

Mass Effect 3 et les DLC, nouvelles histoires au menu

Mass Effect 3

Mass Effect 3, c’est un peu comme un McDo, à chaque fois tu y retournes malgré sa faible saveur. En plus, récemment il y a 4 nouveaux menus pour découvrir plein de nouvelles choses. Par contre je ne sais toujours pas si mes kilos en trop valent vraiment le coup.

Prothéen sur son liseré de combat

  • 1 Prothéen
  • Un zeste de combats

Si vous êtes d’humeur faignante, ce plat est disponible au rayon surgelé sous le nom de « DLC offert avec la version collector ». Vous pourrez y découvrir l’ingrédient secret de la recette, le Prothéen Javik ! Par contre il faudra aller sur Eden Prime (prologue de ME1) pour le récupérer. A partir de là vous aller découvrir Javik et une tonne d’informations sur sa civilisation disparue lors de la précédente récolte.

javik

« Bonjour je suis Javik et je suis membre d’une civilisation de gros enculés ! »

Pieuvre et sa sauce aigre pas douce

  • 1 scientifique recherchant des informations sur un « léviathan »
  • Quelques combats
  • Beaucoup d’informations sur l’univers du jeu

Prenez un scientifique ayant des informations importantes sur un « léviathan ». Tuez ses meurtriers. Partez à la recherche du léviathan sur une planète. Combattez-vous contre les méchants. Découvrez que ce n’est pas la bonne planète. Faire des recherches à la Citadelle. Partez à la recherche du léviathan sur une planète. Combattez-vous contre les méchants. Découvrez que ce n’est pas la bonne planète. Faire des recherches à la Citadelle. Partez à la recherche du léviathan sur une planète. Combattez-vous contre les méchants. Découvrez que c’est la bonne planète. Faites des découvertes très intéressantes sur le background de l’univers.

mass-effect-3-leviathan

Tartine et son beurre Oméga 3

  • Une Asari de type Aria T’Loak
  • (Oleg Petrovsky utilisé dans l’ancienne recette)
  • Un peu d’Oméga 3
  • De la baston à gogo

Le but de la recette est de remplacer Oleg Petrovsky par Aria. Ce n’est pas très simple car l’Oméga se marie très bien avec Oleg. Il va falloir passer par une grande cuisson d’environ 3h pour arriver au même résultat avec Aria.

Pour supprimer les copeaux d’Oleg présents sur le beurre, n’utilisez pas de cuillère ! La manière brute est plus que recommandée ! Sur votre chemin, des surprises peuvent survenir. N’ayez crainte car c’est sur la fin que cela se corse !

Aria, l'un des meilleurs persos de la saga

Aria, l’un des meilleurs persos de la saga

La pièce montée du chef

Ce plat est à déguster entre amis lors d’une bonne soirée mondaine.

  • Un plat en forme de Citadelle
  • Une pincée de conspiration
  • Un nouvel ennemi bizarre
  • Une arène

Prenez un gros plat en forme de Citadelle. Mettez-y dessus tout ce que vous aimez : combats, ennemis intéressants mais bizarres, des mini jeux dans un casino, un peu de Ocean’s Eleven, des combats en arène et vous obtiendrez un très bon dessert.

Cheese!

Cheese!

L’addition

Mass Effect 3 avait beau connaitre la recette parfaite : univers cohérent, gameplay parfait, ambiance au top, il n’en reste malheureusement qu’un goût amer d’inachevé. Sûrement à cause d’un scénario un peu bancal …

Les DLC de Mass Effect 2 m’avaient laissés de très bons souvenirs, surtout Le Courtier de l’Ombre. Ceux de ME3 sont comme le jeu : biens mais pas tops !

Pour From Ashes, l’offrir avec la version collector du jeu (ou payer 10 boules) me faisait déjà gémir. En plus la campagne est trop courte pour être appréciée. Heureusement que Bioware se rattrape en nous dévoilant beaucoup de choses sur les Prothéens !

Léviathan n’est intéressante que pour ses révélations lors des 5 dernières minutes du DLC ! Le reste est du déjà vu et les allers-retours entre une planète et la Citadelle ont de quoi nous énerver.

Oméga est plutôt sympathique grâce au personnage d’Aria T’Loak. L’action au sein de la station spatiale prend une autre ampleur grâce à ses répliques. Cependant, même si le DLC est plutôt long (3, 4 heures), celui-ci n’est utile que pour replonger dans Mass Effect car on ne fait qu’enchainer les combats les uns après les autres. A noter la présence de nouveaux ennemis aux côtés de Cerberus : les Méca Rempart et les Adjudants. Autant les 1ers sont pourris, autant les seconds sont retors. L’ajout des Adjudants est vraiment cool et les batailles, trop peu nombreuses, contre plusieurs de ces bestioles demandent un peu de touché (rien d’insurmontable non plus).

Dans Citadelle, prenez un peu toutes les meilleures idées des DLC de Mass Effect 2 : l’infiltration est bonne, la course poursuite est bonne, l’ennemi intrigant est bon, les combats sont bons. Sauf que le tout n’est pas génial. Cela doit être la faute d’un ennemi avec du potentiel mais assez minable, limite foutage de gueule (voir les spoils ci-dessous). C’est dommage car il y a des moments vraiment intéressants, voire émotifs, lors des 2, 3 heures de la campagne. L’ajout d’un mode arène fait office de gadget. Utile en cours d’une campagne débutée de zéro pour débloquer du super matos. Quand vous avez fini le jeu, aucun intérêt.

Pour conclure, je n’ai pas été super emballé par ces DLC. Peut-être à cause de leurs prix ! Pour presque 50€ on est en droit de demander de la haute qualité : j’ai eu de belles découvertes sur l’univers de Mass Effect, j’ai rencontré des personnages attachants, je me suis bagarré. Mais c’est comme un menu, à la fin on a toujours faim.

Continuer la lecture

Guide pour ne plus perdre ses données : le cloud maitrisé !

Qui n’a jamais eu peur de perdre des données de son PC ? Personne ! Sachez que les dieux de Canard PC ont trouvé un moyen efficace, facile et gratuit pour parer à toute éventualité ! J’en profite donc ici pour diffuser ces bonnes pratiques malheureusement trop inconnues.

couv_Canard_PC_259_290

La Bible des joueurs PC

Le cloud du spectacle

Quel est le meilleur système de sauvegarde ? Personnellement je dirais : aucun. L’informatique n’est pas du tout fiable.

Du coup, qui propose le système le plus fiable et sécurisé ? Ma réponse est simple : les services en ligne de cloud, du type Dropbox.

Ces services, pour la plupart gratuits, vous proposent de stocker tout type de fichier, d’y accéder de n’importe d’où avec tout type de support (PC, tablette, smartphone, Tatoo …). De plus, les données sont dupliquées un certain nombre de fois sur les serveurs, donc quasiment aucune chance de perte de données.

Aucun lien, fichier non sauvegardé

Vous le verrez dans la vidéo, toute la mécanique de sauvegarde est réalisée par Dropbox. Mais il faut que vos logiciels, jeux, etc. fassent le lien entre ces fichiers Dropbox et les siens.

C’est là qu’interviennent les liens symboliques. Il s’agit de raccourcis intelligents dans le sens où votre système d’exploitation pense avoir n versions d’un même fichier alors qu’il en existe qu’un seul sur votre disque dur (ou SSD sale riche).

Sous Unix (Linux, Mac OS), la manipulation se fait aisément via le Terminal (oui parfaitement par le Terminal car si tu es sous Unix sans l’avoir ouvert, c’est tu n’as rien compris à la vie). Et sous Windows, comme le Terminal c’est de la merde, ben on utilise Link Shell Extension. Ce petit bijou va vous ajouter des menus pour créer des liens symboliques.

ATTENTION, les liens symboliques ne sont disponibles qu’à partir de Windows 7 !

"Putain j'ai toujours rien pigé au cloud"

« Putain j’ai toujours rien pigé au cloud »