category

The Last of Us – L’impression du jeu pas fini

The Last of Us

Encensé par la critique et par les joueurs, The Last of Us est le dernier chef d’œuvre de Naughty Dog. Tout le monde s’accorde à dire que ce jeu est une tuerie mais je pense qu’en poussant plus loin, il aurait pu être parfait.

The Last of Us est un jeu que je qualifierais d’aventure infiltration. Vous incarnez Joel qui a pour but d’emmener Ellie dans une ville de l’autre côté des USA. La planète a été ravagée par une pandémie transformant les humains en infestés : en gros c’est la merde.

Finish it

La première chose qui saute aux yeux est que l’on a entre les mains un jeu pas terminé, sorti à la va-vite. Vous aurez le droit à un nombre de bugs incalculables : mort sans ennemis, désynchronisation entre la vidéo et le son, hit box chelou, IA qui n’a rien d’intelligente, chargement de checkpoints non atteints, etc.

Le plus choquant est le comportement d’Ellie, la gamine qui nous accompagne durant l’aventure. Avez-vous déjà vu courir quelqu’un devant les ennemis sans qu’ils ne la remarquent ? Dans The Last of Us, les ennemis ne voient pas et n’entendent pas vos alliés ! Je trouve que c’est un énorme problème vis-à-vis de l’immersion dans un jeu basé sur la survie et l’infiltration. Après un Bioshock Infinite où Elizabeth avait un comportement logique et crédible face aux ennemis, le constat avec TLOU s’avère bof.

C’est mon choix

Du côté de l’histoire, pas grand chose à reprocher sauf peut-être le fait que le scénariste use et abuse de ficelles trop utilisées et téléphonées du cinéma américain.

Cependant, le truc qui m’aurait fait kiffer c’est un petit système de choix. Pas un truc à la Heavy Rain mais plutôt quelque chose de plus intelligent : à 2-3 moments j’ai ressenti l’envie de faire autrement que les décisions prises par le scénario.

Bien-sûr cela est très personnel. Toutes les personnes qui ont terminé le jeu pourront comprendre : à la fin je n’aurais pas fait ce choix ! D’où ma petite part de frustration …

The Last of Us - Ellie and clickers

Strip parodique mais illustrant parfaitement certains comportements de l’IA

The Last Words

Malgré ces quelques défauts, The Last of Us n’est absolument pas un mauvais jeu, c’est même certainement le meilleur de la PlayStation 3 et le plus beau jeu de la génération actuelle. La PS3 semble cracher ses poumons à certains endroits, surtout quand il y a beaucoup de végétations, il m’est arrivé de m’arrêter pour contempler le paysage.

Le couple Ellie et Joel est le deuxième point fort de ce jeu. On se prend à avoir un sentiment de protectionnisme envers cette fille encore trop jeune pour vivre ces horreurs. Comme expliqué plus tôt, son comportement étrange vient parfois casser ce sentiment mais vous vivrez quand même de moments forts à son côté. Mention spéciale lors du passage en hiver : ça faisait longtemps que je n’avais pas autant pris mon pied dans un jeu !

Et pourquoi avoir ajouté un mode multi inutile et inintéressant ? Tout ce budget gâché aurait pu être utilisé à améliorer et vraiment terminer le jeu. Dommage.