category

GRID 2 – À fond, à fond, à fond et graviers

Test GRID 2

Le nouveau GRID offert avec le PS+ a bien failli me faire devenir recordman du monde de jet de DualShock 3. Cette discipline étant uniquement pratiquée par les riches (60 balles la manette), j’ai dû me contenter de me défouler sur les mamans des programmeurs.

Mais que s’est-il passé dans leur tête ?

Pourtant tout avait bien débuté

Pour une deuxième itération, Codemasters nous a ressorti un jeu de bagnoles oscillant entre l’arcade et la simulation. Digne successeur de Race Driver GRID et de Dirt3, sur le papier ce jeu avait tout pour exploser la concurrence. Les jeux de ce studio sont toujours impeccable au niveau de la réalisation.

D’un point de vue graphique, sonore et de gameplay, c’est très bien réussi. Même sur PS3, les voitures sont superbes, l’aliasing ne se fait pas trop sentir et le jeu tourne sans aucun problème de framerate. Le jeu est très joli.

Je n’ai pas joué à énormément de jeux de course mais je peux dire que GRID 2 est celui qui m’a le plus scotché du côté du sound design. Je suis équipé d’un home cinéma 3.0 de très bonne gamme (oui je me la pète ^^) et faut dire que ça envoie du lourd ! La spatialisation des bruits, du moteur, du mec qui nous parle tout le temps … tout est superbement réalisé !

Enfin, le gameplay reprend le meilleur d’avant mais sans faire mieux. Il faut dire que les Britanniques avaient déjà une très bonne base avec Dirt3 ou F1 2013 (et un peu avec Showdown). Toutes les caisses se conduisent différemment, le feeling est top.

Sortie de route

À force de se reposer sur ses lauriers, on finit par se planter. Et là c’est un beau plantage. GRID 2 avait tout pour réussir mais quand tu réunis de très bonnes décisions avec d’autres de merde, bah ça fait un mauvais jeu.

Le plus gros défaut du jeu est sans conteste son Intelligence Artificielle. Je ne pense pas avoir déjà vu un jeu de courses avec une IA aussi nulle ! En gros elle a été programmée avec les pieds : vous n’existez pas sur la route. Les voitures doivent prendre une trajectoire, elles la prendront que vous soyez en travers ou non. Je n’ai pas compté le nombre de fois que cela m’a fait perdre des places, loupé un dépassement … Les mamans des dév ont en pris pour leur grade.

Le deuxième défaut vient du système de championnats sur plusieurs courses. En gros le 1er récolte 20 points, le 2è 16 (ou 18 je ne sais plus), etc. Sauf que lors de la 2è course, cela arrive très souvent de repartir 12è sur la grille de départ et votre adversaire principal repart 1er. POURQUOI ???? Avec les IA et leurs œillères, ça devient très vite marrant.

Et je passe rapidement sur les différentes vues : aucune vue intérieure et une vue pare-chocs trop basse. Bref aucune vue me permettant de bénéficier pleinement du jeu.

CONCLUSION : Je suis très déçu de ce titre. Les 3 – 4 premières heures m’ont bien fait kiffer mais avec la difficulté qui augment logiquement, les problèmes de l’IA et autre, le jeu devient très très frustrant. C’est très dommage vu le potentiel et le gameplay du jeu. Le système de saisons (1 saison aux USA, puis en Europe puis l’Asie où chaque endroit débloque de nouvelles disciplines) est bien foutu mais demanderait à être amélioré. Mention spéciale à l’épreuve de Dépassements que je trouve géniale (il faut dépasser sans toucher, le plus rapidement possible).

Dans le même genre, préférez GRID premier du nom ! Ou même Dirt3 si vous aimez plus le rallye / courses underground. Au pire, si vous avez une 360, prenez direct Project Gotham Racing 3 ou 4 car ils sont carrément mieux.

Jeu non terminé. J’ai arrêté en cours de la saison 4, au bout de 8 heures de jeu environ. Testé sur une version commerciale dématérialisée et récupérée avec le PS+.

category

The Walking Dead: Saison 2 – Episode 1. Digne suite ?

Test The Walking Dead: Saison 2 - Episode 1

J’ai l’impression d’être tombé dans un piège. Telltale Games ferait-il de bons jeux ? Réponses, révélations, coups de poignards !

Comme je le disais précédemment, The Walking Dead: Saison 1 est pour moi l’un des meilleurs jeux de 2012. Avec un début de The Wolf Among Us très prometteur, j’ai ensuite directement enchainé sur 400 Days, le DLC de la première saison de TWD. Me voilà maintenant en train de parler de la saison 2 de The Walking Dead et sachez-le, c’est de la bonne came !

Série Z

À l’instar de TWAU, il est difficile de se faire une vraie idée sur la qualité du titre. Comme à chaque fois, on ne peut jouer que 2 heures au premier épisode d’une série de 5. Malgré cette courte durée, Clementine va vraiment en chier !

Le héros du premier jeu, Lee, n’étant pas présent dans ce titre (spoil: car décédé dans le 1er), c’est au tour de Clementine de prendre le relais. J’avoue que j’avais très peur de ce changement. Telltale a réussi à nous faire avoir le même sentiment qu’avant : je voulais à tout prix protéger cette enfant fragile.

Grâce à Lee et aux autres personnages de la saison précédente (dont certains que l’on recroise), Clem a appris à se défendre et elle va en avoir besoin. The Walking Dead est une série où les ennemis ne sont pas les zombies mais les humains (grosse critique de la société individualiste actuelle). Et des connards, elle en va en croiser des tonnes !

Le fond et la forme

À vrai dire, TTG nous a livré un jeu digne de leur cahier des charges depuis 2 ans : le scénario nous tient en haleine tandis que l’on est en droit de crier sur le gameplay. Sorti un mois après The Wolf Among Us, je pensais que le studio aurait eu un peu de temps pour corriger le tir suite aux diverses critiques. Il n’en est rien.

C’est toujours aussi rigide d’y jouer à la manette, à croire que seul le combo clavier/souris est le mieux adapté à ces jeux. J’ai quand même l’impression qu’une aide (un genre de aimbot) a été ajoutée lors des QTE demandant de déplacer les sticks à certains endroits.

J’avoue parfois gueuler sur certains détails mais il faut avouer que parfois c’est très chiant. Heureusement, le jeu est mieux fini que la saison 1 qui proposait des bugs à gogo (jeu qui ne reconnaissant plus la manette lors des dialogues, etc.) On s’approche de plus en plus du sans fautes.

CONCLUSION : Les jeux The Walking Dead de Telltale Games sont toujours très prenants. Les histoires sont génialement bien écrites et le stress se fait sentir. Il est quasiment impossible de se fier à qui que ce soit. On peut regretter une maniabilité à la manette un peu foirée lors de certains QTE et l’impression d’avoir fait 400 Days pour rien (d’après le trailer du jeu, des répercussions du DLC se verraient dans l’épisode 2). Le gros défaut de ce jeu est que l’on tombe très vite en manque !

Tout comme The Wolf Among Us, je ne saurais que le conseiller. Par contre attendez peut-être la sortie des 4 autres épisodes pour vous faire un avis car la qualité pourrait baisser d’ici là, même si je n’y crois pas du tout.

Épisode 1 terminé en 2 heures. Jeu testé sur une version commerciale dématérialisée.

category

The Walking Dead: 400 Days – Coupe faim …

Test The Walking Dead: 400 Days

Après avoir kiffé le premier épisode de The Wolf Among Us, j’ai eu la méchante envie de rejouer à The Walking Dead – l’un des meilleurs jeux de 2012 pour moi – mais il fallait que je fasse le DLC 400 Days avant.

Prenant place parallèlement aux péripéties de Lee et Clementine, 400 Days est un DLC de la première saison du jeu de Telltale Games. On y suit plusieurs histoires de différentes personnes à divers moments et endroits. Le joueur a la possibilité de faire les histoires dans l’ordre qu’il veut, mais cela ne va rien changer au final.

DLC utile ou pour combler un vide ?

À vrai dire, je ne saurai répondre à cette question. Il est vrai que je l’ai acheté car j’avais envie de retourner dans ce sublime univers. Je savais que le jeu était axé sur d’autres personnages mais il y a un truc qui me gène dans la construction globale du jeu.

Le fait d’utiliser plein de petites histoires sur 2 heures de jeu nous empêche d’apprécier les personnages et de créer des liens affectifs comme il y avait eu avec Clementine et Lee. De plus, je ne sais toujours pas à quoi ce DLC sert ! J’ai fait le 1er épisode de la saison 2 et je ne vois toujours pas l’ombre d’une quelconque conséquence …

TTG nous promet que les choix seront utiles dans la saison 2, j’attends de voir. En attendant, on peut se dire que, comme d’habitude, certaines situations sont très fortes en émotions. Les situations stressantes arrivent très souvent et les choix s’avèrent vraiment cruciaux. The Walking Dead reste toujours un jeu à faire pour son scénario et non son gameplay approximatif.

CONCLUSION : Le jeu est toujours aussi chiant à prendre en main mais l’histoire est quand même très prenante. Pas l’ombre de sous-titres français alors que j’ai vu que normalement c’était disponible … et toujours pas de conséquences visibles dans la saison 2 (j’en parlerai bientôt). Ce DLC a presque le gout d’un mini jeu pour faire patienter et qui n’a franchement rien à faire avec la saison 1, cela aurait plutôt dû être un prologue de la saison 2 …

Difficile de ne pas conseiller ce DLC car sa qualité d’écriture est toujours là. Cependant faites un gros fuck à Telltale Games et achetez-le à moitié prix, soit 2,50€ !

DLC terminé en 2 heures. Testé sur une version commerciale dématérialisée.

category

The Wolf Among Us – Episode 1

Test The Wolf Among Us - Episode 1

Depuis 2012 et The Walking Dead, il est impossible de ne pas avoir entendu parler du studio Telltale Games. Par contre si vous ne connaissez pas le comic Fables, je ne vais pas vous en vouloir. C’est peut-être le moment de se rattraper.

Les derniers jeux de TTG ont une saveur très particulière : ils souffrent d’un gameplay extrêmement frustrant – pour ne pas dire nul à chier (même si celui-ci a été un peu amélioré depuis The Walking Dead et même 400 Days) – mais il y a toujours une histoire riche en émotions. The Wolf Among Us ne déroge malheureusement pas à la règle.

Story first

Depuis le succès de The Walking Dead, on pouvait s’attendre à ce que les Américains de Telltale améliorent leur formule. Il n’en est rien. On garde le gameplay rigide, on ne traduit absolument pas le jeu (même pas de sous-titres français) mais on a une histoire en béton.

Heureusement que le scénario est là sinon on se retrouvait avec un jeu totalement quelconque comme il en sort par palettes entières chaque année.

The Wolf Among Us est une préquelle au comic Fables sorti chez Vertigo (ou Urban Comics en France). Il s’agit d’inclure des personnages issus de contes et fables comme Blanche Neige, le Grand Méchant Loup, etc. Et justement il s’agit du célèbre loup que le joueur incarne, Bigby Wolf.

Grand Gentil Loup

Ici Bigby est le sheriff de Fabletown dont le but est de maintenir l’ordre. Très tôt cela devient le bordel et nous sommes menés à enquêter parmi cette communauté mystique.

Je ne vais pas en dire plus sous peine de spoiler. Sachez juste que les deux heures de jeu recèle de twists, surprises et cliffhanger hauts en couleur. De plus il m’est impossible de réellement me faire un avis définitif car il manque encore 4 épisodes qui sortiront peu à peu en 2014.

Je reparlerai du jeu quand il sera complet. En attendant, vous pouvez y aller car c’est de la bonne came.

CONCLUSION : Telltale Games fait un peu chier à ne pas améliorer son jeu et de sortir de sous-titres français. Si jamais l’anglais ne vous fait pas peur, les sous-titres disponibles suffisent. L’histoire est prenante et excellente. Si jamais vous connaissez le comic Fables, je vous plains (car certaines choses risquent d’être gâchées en fonction de vos connaissances [je comprends maintenant ce que disait Kalash de Canard PC dans son test …]). Dans le cas contraire, si vous vouliez lire les livres et faire le jeu, faites le jeu avant !

À faire. Un futur hit ! Attendez cependant que tous les épisodes soient sortis.

Episode 1 terminé en 2 heures. Testé à partir d’une version commerciale dématérialisée sur le Xbox Live Arcade (version gratuite temporaire).