Halo: Escalation – Tome 1

Damned, j’avais presque zappé que j’avais un blog … Avec les chroniques pour la Guilde du Mercredi ou TechArtGeek, je ne prends plus le temps de m’occuper de mon petit bébé. J’ai beaucoup changé de formule depuis le début et je vais continuer … Comme je parle jeu vidéo à droite, à gauche, cela ne sert à rien de refaire la même chose ici, je ne ferai que relayer ces chroniques ici. Cela me laissera donc du temps – je ne ferai que de courts articles – pour parler des autres domaines que j’aime beaucoup : les bouquins, un peu de musique, etc.

Et on commence donc avec un comics dont l’univers est tiré d’un jeu vidéo (comme ça on reste un peu dans mon domaine de prédilection ^^).

Halo: Escalation est le dernier né des comics Halo. La série mensuelle a débuté en décembre 2013 et devrait se terminer vers Noël cette année. En gros fan pigeon, je me suis donc procuré le premier TPB, en VO, comprenant les 6 premiers chapitres de l’histoire.

L’action se déroule entre Halo 4 et Halo 5, juste après que John ait sauvé la Terre de l’UrDidacte. Malgré la paix entre l’alliance Covenant et les Humains, des tensions existent toujours. Certains Sangheilis et surtout les Jiralhanaes ne sont pas du même avis que l’Arbiter : la paix n’est pas à l’ordre du jour.

C’est donc avec l’appui du capitaine Lasky et du Spartan-IV Palmer qu’un sommet pour la paix va réunir des hauts dignitaires comme l’amiral Hood de l’UNSC, l’Arbiter et Lydus, un ancien chef Brute. Et comme tout ce qui touche à l’univers de Halo, rien ne va se passer normalement. Une grande bataille débute sur la planète qui accueille le sommet et les Spartan vont risquer leur vie, comme d’habitude, pour sauver les VIP et la paix.

Derrière ces attaques se cache quelqu’un de torturé avec des raisons que la loi anti-spoil m’interdit de divulguer. Je peux dire que ça ne cache pas trois pattes à un Mantis, c’est juste efficace ; on en apprend un peu plus sur les membres de l’Infinity après la bataille de Requiem (Halo 4), et ça se termine sur un petit cliffhanger fort intéressant ouvrant vers une suite qu’il me tarde de lire en avril / mai prochain (date de sortie du tome 2 en TPB).

Comme dans tous les comics Halo, l’histoire est sympathique, sans plus (ce n’est pas mauvais non plus) et ça caresse les poils des fans comme moi. Par contre au niveau du dessin, les caresses étaient un peu trop dans le mauvais sens. J’avoue avoir du mal avec les traits de Ariño et Sanchez, on passe parfois du très moyen au bon d’une page à l’autre. Il y a aussi trop de blancs, de non remplissage, des décors trop peu détaillés. Bref c’est assez inégal. J’ai aussi du mal avec certains visages qui sont un peu trop « chelou ».

Halo Escalation c’est clairement un bouquin pour les fans. Ça permet d’élargir encore un peu plus le canon qui commence à être énorme. Je conseillerais aux novices de l’univers de se bien se renseigner sur Halo 4 et d’aller voir le Wiki français, au besoin, car il y a beaucoup de références sur des choses peu connues.

Ceci est un exemple pour montrer les pages les plus « moches » (les visages, les proportions, la pagination) mais je vous rassure, il y a beaucoup mieux ! (n’hésitez pas à agrandir)