category

Alpha Protocol, un jeu pas si bêta que ça …

alpha-protocol-test

À mon avis, vous n’allez pas être nombreux à me croire mais ce jeu est vraiment très bon !

Tout d’abord présentons le studio de développement : Obsidian Entertainment. Ça ne vous dit toujours rien ? Mais si, les éternels larbins des gros comme Bioware ou Bethesda ! Et si je dis Star Wars KotOR 2 ou Fallout New Vegas, toujours pas ?

Bon bref, en gros ils ont toujours travaillé sur des jeux commandés mais Alpha Protocol est un titre issu des cerveaux du studio. Grâce à leur grande expérience des jeux de type RPG, ce n’est pas étonnant de voir une grande partie RPG dans Alpha Protocol. On incarne donc Michael Thorton, un agent d’un organisme gouvernemental américain un peu au-dessus des lois. On nous envoie en Arabie Saoudite régler un petit soucis de vente d’armes mais ça part en sucette. Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler mais sachez que la suite vous réserve d’énormes surprises : conspirations, agents infiltrés … toutes les choses dignes d’un film espionnage. Les amoureux de James Bond ou de la série Alias seront comblés.

Même si l’histoire pure sur fond de conspiration ne fait que piquer les recettes du genre, c’est l’aspect narratif et la mise en scène qui défoncent tout ! À vrai dire, à la fin, je me suis demandé si le jeu n’allait pas plus loin que Heavy Rain (sorti 7 mois plus tard) ! À chaque choix, à chaque réponse dans les dialogues, on a vraiment l’impression que ça influe sur l’histoire. Par exemple, au début j’ai envoyé chier un mec, sa tête me revenait pas : à la fin du jeu il voulait me buter. J’ai laissé vivre une tueuse, plus tard son boss me proposait de l’aide. J’ai aidé deux personnes dans leurs quêtes personnelles : elles me filent un coup de main pour infiltrer un bâtiment. Je m’arrête là car le nombre d’exemples est hallucinant !

En gros le spectre de possibilités est vachement large même si celui-ci se réduit sur la fin : seulement deux fins possibles. Le générique de fin présente les conséquences de nos actes, un peu comme Heavy Rain, tout en laissant présager une suite qui n’est toujours pas d’actualité, et qui, selon moi, ne le sera jamais. Effectivement la presse a été très mitigée sur ce titre.

Alors oui le jeu est dingue au niveau scénario avec moult twists et découvertes, mais il pêche par sa technique ! Non non ce n’est pas qu’il est moche, c’est juste qu’il est super mal foutu : un gameplay de merde quoi ! L’accès à l’inventaire est nul, idem pour changer de « pouvoir » (il faut 10 secondes) ; le perso est tout dur à cause du SBDC (Syndrome du Balai Dans le Cul) ; l’IA a le Q.I. de Zahia ; le level design a été fait par un aveugle (impossible de jouer en réelle infiltration) ; système de visée inhabituelle car il faut débloquer une capacité ou un élément d’arme pour viser simplement, mais il faut laisser le curseur sur un ennemi pour être précis … La liste des défauts est aussi bien remplie que le compte en banque des opérateurs téléphoniques : y en a trop et on ne sait plus quoi en faire.

Malgré cela j’ai quand même réussi à aller jusqu’au bout. J’ai gueulé plus d’une fois mais l’histoire me tenait en haleine. Pour compléter le scénario captivant, Alpha Protocol possède aussi un système de customisation du personnage assez bien foutu, c’est un RPG je le rappelle. À tout cela viennent s’ajouter des affinités entre personnages (mentionnés rapidement au début) : plus un personnage vous aimera, plus des aides seront présentes lors des missions. Le plus amusant c’est de jouer avec les filles : vous en croiserez plusieurs dans le jeu et flirtez avec, vous verrez comment elles sont jalouses ^^

Si vous arrivez à passer outre les différents problèmes techniques, je pense que vous pourrez bien aimer ce titre très méconnu.

Trouvable à pas cher sur Steam pour 19,99€ ou encore moins lors des réductions (je l’ai eu pour genre 2,5€), voire même à moins de 10€ en occaz chez Micromania (je l’ai vu il y a pas longtemps), Alpha Protocol mérite une seconde chance.

Lien Steam : http://store.steampowered.com/app/34010/

Fun : Les problèmes techniques du jeu enlèvent tout fun malgré quelques bonnes idées de gameplay …
Fond : Un must, je suis resté sur le cul en voyant les possibilités offertes par le scénario. Dommage que sur la fin, la magie disparaisse au profit d’une grosse phase de gunfight et d’un manque cruel de choix.
Forme : Au niveau vidéo et sonore, le jeu s’en sort bien pour un titre de mi 2010, l’Unreal Engine fait bien son boulot. J’ai déjà évoqué les problèmes de gameplay …
Feelings : Alpha Protocol est un jeu à essayer et même à faire plusieurs fois si on a le temps et surtout le courage. Si la technique archaïque ne vous fait pas peur, c’est un jeu à faire, et il ne prend pas plus de 20 heures pour le boucler. Un exemple à prendre pour les jeux à embranchement scénaristiques !

Le trailer anglais (dispo en VOST sur Steam) de Alpha Protocol :

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>