category

Assassin’s Creed 3 – euh ……..

Test Assassin's Creed 3Il m’est difficile de dire si je dois vous conseiller de jouer à Assassin’s Creed 3 ou de boycotter la licence. Avec Brotherhood et Revelations, je voue un espèce de culte de la haine envers le jeu d’Ubisoft. Mais bizarrement j’y retourne toujours.

Nouveau continent, nouvel héros, nouvelle période, nouveau moteur de jeu, AC3 avait tout en main pour faire office de reboot.

Si vous connaissez la saga, vous serez en territoire connu. En gros, vous prenez exactement la même recette qu’avant et vous la transposez dans l’époque de la révolution américaine. Vous virez les trucs pourris des épisodes précédents (tower defense, craft mal foutu, etc.) et vous y ajoutez de nouvelles bonnes idées.

La meilleure nouveauté est sans conteste l’apparition de l’Aquila, le bateau de Connor. Les batailles navales sont très plaisantes et font partie des meilleurs moments de l’aventure (ce n’est pas un hasard que AC4 se focalisera sur ces batailles). Le système de déplacement a aussi été revu, le jeu est beaucoup plus fluide qu’avant, les escalades s’enchaînent avec une facilité très appréciables (petite retenue pour les parcours dans les arbres parfois confus).

Assassin's Creed 3

Malgré les bonnes idées, je trouve que cet opus oscille entre le très bon et le merdique. L’introduction dure près de 2 ou 3 heures. Pour ne pas trop spoiler, sachez juste que durant ce laps de temps, on ne joue pas du tout Conor. Ubisoft a voulu poser les bases de ce titre par cette introduction. Mais putain que c’est chiant ! Y a un petit twist final sympa, mais bordel que c’est mal écrit.

D’un autre côté on a un très bon Conor (oui c’est le perso que je préfère de tous les Assassins, je dois être le seul) qui se retrouve à devoir protéger son peuple (moitié Indien, moitié Anglais, Conor Man, Conor Man !) et les révolutionnaires. On a le droit à quelques moments épiques avec des batailles mémorables.

Et s’il vous plait Ubisoft, arrêtez avec le système d’objectifs secondaires dans les missions, cela casse totalement l’immersion !

CONCLUSION : Malgré ses bonnes intentions, je ne sais toujours pas quoi penser d’ Assassin’s Creed 3 ! Ce dont je suis sûr c’est que ma « haine » a disparu. Peut-être que le 4 permettra de me réconcilier avec la licence …

Je conseille quand même ce titre ! Je n’ai pas énormément aimé mais cela ne l’empêche pas d’être très bien. Si vous aimez déjà Assassin’s Creed, celui-ci ne pourra pas vous décevoir, bien au contraire. Si vous ne connaissez pas la saga, il fera un très bon jeu pour commencer.

À faire ! Mais si vous êtes un peu comme moi, un réfractaire de la licence, faites-le mais ne l’achetez pas au prix fort, vous passerez quand même de bons moments.

Jeu terminé en 12 heures, avec une synchronisation totale de 37%. Quelques missions secondaires réalisées. Testé sur une version commerciale dématérialisée.

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>