Archives pour la catégorie PlayStation Network

category

Sam & Max: The Devil’s Playhouse

Test Sam & Max: The Devil's Playhouse

Avant The Walking Dead ou The Wolf Among Us, Telltale Games faisait des jeux d’aventures qui ressemblaient beaucoup plus à des Point & Click. C’était la belle époque des Sam & Max et compagnie, sûrement l’une de mes sagas préférées.

Je devais avoir ce titre sur ma PS3 depuis quelques années car je l’avais chopé dès les premiers mois de la création du PlayStation Plus. Il y a quelques temps, j’ai enfin décidé de m’y mettre et ce fut une nouvelle fois un putain de bon moment.

Les deux cons

Sam (le chien) et Max (le lapin) sont les partenaires les plus ouf du monde du jeu vidéo. Ils œuvrent pour le bien des concitoyens en offrant leurs services de détectives. Entre deux vannes bien trouvées, ils s’amusent parfois à sauver le monde.

Après avoir sauvé les States dans le 1er épisode (voir mon avis sur mon ancien blog Nozzhy) et s’être amusé avec l’espace-temps dans le 2, nos compères vont devoir faire face à une invasion d’une armée de gorilles dirigés par le Général Skun-ka’pe.

Coupé, décalé

Comme à son habitude, le studio californien a découpé le jeu en 5 épisodes. Durant un peu plus de 2 heures chacun, cela a permis aux scénaristes de conter 5 petites histoires différentes tout en gardant un fil rouge très sympa.

Sans trop spoiler, le 1er épisode consiste à se rebeller face aux mensonges de Skun-ka’pe. Ils sont aidés par des taupes qui s’avèrent être reliés aux ancêtres de Sam & Max. Le deuxième épisode prend donc part à la fin du 19è siècle (plus ou moins post Champollion) en Égypte. Le dernier épisode prend de grandes inspirations de Godzilla.

Toutes ces situations loufoques mélangés à un humour totalement décalé en font l’un des jeux les plus funs et drôles auxquels j’ai pu joués. Max (le lapin pour rappel) est sûrement le perso que je kiffe le plus : il est amusant, cynique, naïf, très attachant (d’autant plus qu’il lui arrive un nombre incalculable de couilles dans ce jeu !).

Même si c’est ultra fun, le titre ne déroge pas à la Théorie de Telltale Games : putain que c’est chiant à jouer ! Contrairement à leurs jeux récents, ici c’est un Point & Click. Qui dit P&C dit gestion d’inventaire, déplacements, etc. Et comme d’hab c’est loupé. Les personnages semblent avoir un gros balai dans le cul et l’interface est digne d’un stagiaire de petite section.

CONCLUSION : Avec Telltale, il faut toujours mettre le gameplay au placard pour ne pas passer à côté d’une petite perle. Le studio ne s’est pas contenté de changer l’histoire, il a aussi ajouté de sympa éléments de game design avec les pouvoirs de Max (lecture de pensées, téléportation, etc.) C’est très drôle, pas difficile, assez long, pas trop cher.

Une bonne surprise. Jeu à faire si pas trop cher (à moins de 20€, ne vaut pas plus)

Attention, il n’est disponible qu’en Anglais. (je crois qu’il y a des sous-titres Français sur la version PS3)

Jeu terminé en 10/12 heures. Testé sur une version commerciale dématérialisée et récupérée avec le PS+

category

Velocity Ultra, rencontre du 3è type sur le PSN

Velocity Ultra sur le PSN

Velocity Ultra est un jeu typique que je n’aurai jamais fait sans le PSN+. Quelle connerie …

WTF?

Ce n’est pas tous les jours que l’on fait ce genre de rencontre. Derrière ses allures de mec timide et banal, ce titre cache pas mal de bonnes choses. Pas super beau, Velocity Ultra tire tout de son gameplay facile d’accès et de quelques petites choses intéressantes.

Pour sa sortie sur la dernière portable de Sony, FuturLab a retravaillé les graphismes de son jeu Velocity pour les passer en HD. Les niveaux sont donc vachement plus lisses, plus lisibles. Par contre, le peu d’ennemis présents sont toujours moches.

Le vrai truc de ce jeu ne repose pas vraiment sur le visuel mais sur le level design super simple mais très bien foutu.

Puzzle Game

Prenez un shooter 2D vertical, ajoutez-y un level design un peu labyrinthique … vous obtenez Ikaruga ! Ah non merde … vous obtenez Velocity Ultra. Les deux n’ont strictement rien à voir mais quand on pense aux shooters avec des niveaux non conventionnels, le premier revient toujours. Cependant Velocity Ultra pousse le concept encore plus loin !

Ici vous serez amené à parcourir plusieurs fois un même niveau afin de débloquer de nouvelles zones où se trouvent des choses à collecter. Ces choses sont des capsules de sauvetage nécessaires à sauver pour le bon déroulement de chaque missions.

Velocity Ultra HD

Les zones de couleurs sont inaccessibles tant que tous les interrupteurs de la même couleurs n’ont pas été détruits dans l’ordre.

Le briefing vous demandera toujours de sauver un certain nombre de personnes dans un temps imparti. Cette composante n’est absolument pas contraignante pour terminer le jeu. Mais dès lors que vous souhaitez débloquer les médailles d’or du meilleur gentil sauveur de l’univers, ça commence à se corser. Pire si vous êtes une biatch de trophées … Mais bon, rien d’insurmontable.

Le jeu propose deux systèmes de téléportations intelligents : l’instantané ou la pose de pods. Le premier utilise le bouton carré ou le tactile pour se déplacer n’importe où sur l’écran. Le second nous permet de revenir aux endroits où un pod a été posé ; cela permet de parcourir des zones inaccessibles plus tôt et à cause de bifurcations.

Shooter

Tout bon shooter se doit être réglé comme il se doit quand on parle de gameplay. Velocity Ultra remplit le contrat sans problème. La prise en main sur la PS Vita se fait super rapidement ! Le vaisseau se dirige avec le stick gauche ou la croix, le tir avec X, le tir puissant (et directionnel) avec le stick droit. Le tout s’exécute parfaitement, sans perte de framerate lors des niveaux un peu remplis en boulettes ou ennemis.

L’armement de base évolue au fil de l’aventure et des upgrades viennent s’ajouter dans les moments importants. Le jeu n’est absolument pas punitif.

Puzzle Game Shooter

Mélange un peu bâtard, Velocity Ultra marie parfaitement les deux genres : le shooter pour ses phases de carnage et le puzzle game à la Metroid. La mixture est très plaisante entre les mains et je ne pourrais que le conseiller si vous avez quelques deniers à dépenser sur le PSN !

Et au fait, la bande originale est super bonne !!!

Velocity Ultra à 7.99€ sur le PSN (jouable sur PlayStation 3 ou PS Vita) : https://store.sonyentertainmentnetwork.com/#!/fr-fr/velocityultra/cid=EP4143-PCSB00302_00-VELOCITYULTRA000