Comment Contest, le plug-in pour WordPress sort en version 2.3.0

Tout d’abord, je vous souhaite une très bonne année 2015 !

Et pour fêter ça comme il se doit, j’ai mis à jour mon petit plug-in WordPress. Cela faisait près d’un an que je n’avais pas réalisé de travaux importants dessus, c’est maintenant chose faite.

Dans cette version 2.3.0, vous trouverez de nouveaux filtres afin d’éliminer des commentaires indésirables pour gérer vos concours. J’ai aussi rajouté le fait de pouvoir lancer un concours depuis une page car seuls les articles pouvaient être utilisés jusqu’alors.

Pour le reste, il s’agit principalement de modifications de codes en interne comme de l’optimisation, du nettoyage, de la correction de bugs non bloquants, etc. Et comme d’habitude, j’ai vérifié que le plug-in fonctionne avec la dernière version de WP, à savoir la 4.1.

Comme d’habitude, vous trouverez toutes les caractéristiques de ce plug-in sur ce blog et sa page dédiée mais aussi sur le site de WordPress.

La Guilde du Mercredi 80 (S03E07) – Interview de Mélanie du bar Game Over à Nantes

La Guilde du Mercredi 80 (S03E07) – Interview de Mélanie du bar Game Over à Nantes by La Guilde Du Mercredi on Mixcloud

Comme quasiment tous les mercredis soirs, la Guilde du Mercredi se réunit pour vous apporter de la joie et de la bonne humeur.

Je vais donc vous fournir chaque fois le podcast afin de découvrir cette chouette émission dans laquelle on s’amuse bien avec mes potes.

Programme de l’émission :

  • Les news de la semaine
  • Les tendances sur les réseaux sociaux vs. la réalité
  • Nos tops et flops de la semaine
  • Chronique musicale : Medals
  • Interview de Mélanie du bar Game Over à Nantes
  • « On touche à votre poste »
  • Jeux vidéo : les bundles à offrir pour Noël
  • Le Petit Jeu

Critique jeu vidéo : 999: 9 Hours, 9 Persons, 9 Doors

Comme je l’annonçais il y a un moment, mes chroniques jeux vidéo se font désormais chez TechArtGeek ou la Guilde du Mercredi.

Concernant la Guilde, vous pourrez maintenant découvrir le podcast ici chaque mercredi (le premier article sortira demain). Pour les critiques écrites, je vous donne donc rendez-vous tous les deux mardis sur TAG afin de lire mes petits papiers.

Mon premier sujet porte sur 999, le premier jeu de la trilogie Zero Escape. J’avais d’ailleurs déjà parlé du deuxième jeu sur ce blog (jeu qui est excellent, pour rappel). Je vous laisse donc aller lire ma chronique sur le premier jeu qui est récemment sorti sur iOS en France.

Lire la critique de 999: 9 Hours, 9 Persons, 9 Doors chez TechArtGeek

Projet-M : une websérie de haut niveau

Depuis quelques temps, je garde mon temps pour me concentrer sur la Guilde ou TAG mais je pense que je prendre un peu de mon temps libre pour vous parler de Projet-M.

Projet-M est une websérie / film dont on me parle depuis un moment. Laurent, le boss de TAG le mentionne depuis plusieurs mois comme étant une œuvre d’une qualité allant au-delà de ce qu’on voit en France d’habitude. C’est donc à l’occasion du salon Art to Play (j’en parlerai bientôt) que j’ai pu rencontrer et sympathiser avec Eric Piccoli et Mario J. Ramos, respectivement réalisateur et scénariste de Projet-M. C’est aussi à cette occasion que j’ai pu acheter le précieux DVD.

Assez de raconter ma life, concentrons-nous directement sur le sujet. Projet-M nous conte l’histoire de 4 astronautes – de l’Agence Spatiale Québécoise – envoyés dans l’espace, en orbite autour de la Terre, pendant 1000 jours. Cette expérience a pour but de savoir s’il est possible d’envoyer des hommes et femmes sur Europe, un satellite de Jupiter pouvant abriter de l’eau douce. En effet, cette ressource commence à devenir rare sur notre planète et il s’agit peut-être de la solution de la dernière chance.

Pour diverses raisons, les tensions montent à la surface et l’équipage va se retrouver sans contact, reclus sur lui-même. S’en suit un huis clos oppressant – faisant parfois penser à Sunshine – où on se demande si tout le monde va réussir à rester rationnel et y survivre. La suite de l’histoire comprend de nombreux rebondissements, des moments très durs et parfois tristes mais je n’en dirais pas mot.

Cette histoire d’anticipation – l’eau devenant rare – est très intéressante car trop peu utilisée comme vecteur de conflit. Je fais parti de ceux – comme les scénaristes, je pense – qui pensent que l’eau sera la prochaine ressource (après le pétrole) pour laquelle on se battra dans les prochains siècle (heureusement on sera mort d’ici là …) La conquête spatiale pourrait donc être notre salut et Projet-M exploite très bien ce filon.

Inconnus dans notre pays (il y a une vraie frontière entre le Québec et la France alors qu’on parle la même langue …), les actrices et acteurs sont tous parfaits. La réalisation est très propre, nickel, Eric Piccoli a fait un putain de taf. Pour la plupart des gens, un film c’est avant tout des images , une histoire et du jeu d’acteur mais il ne faut pas oublier l’enrobage. Les décors, les costumes et dans un autre registre, les effets spéciaux et la photo sont tous réussis.

Il m’est difficile de trouver des défauts à Projet-M. Bien entendu, je ne suis pas objectif car si on veut on pourrait trouver des choses à critiquer. Mais quand on sait que ce projet a été réalisé avec les tripes, de l’amour, de la souffrance et surtout un budget ridicule par rapport au résultat final (je n’ai pas le chiffre exact mais on doit être autour de 150000€ ; par exemple le crowdfunding du film a récupéré 10000$ CAD), difficile de lui reprocher de petites fautes.

Perso, ce projet de fou me fait un peu penser à Dr. Horrible’s Sing-Along Blog, un petit film sans thune mais d’une qualité dépassant largement d’autres productions coulant sous les dollars.

Je ne connais pas tout ce qu’il se fait en websérie en France mais je peux aisément dire que c’est la meilleure chose que j’ai pu voir dans ce genre jusque là. J’espère que vous réussirez à voir Projet-M sous peu (c’est un peu difficile de se le procurer pour le moment mais n’hésitez pas à contacter TAG pour avoir des info) afin de montrer à toute l’équipe qu’ils ont fait un sacré boulot. Avec un peu de chance vous pourrez rencontrer l’équipe lors d’un futur salon car ils montrent leur bébé un peu partout. Et comme ils raflent pas mal de récompenses, on va encore en entendre parler un moment !

Halo: Escalation – Tome 1

Damned, j’avais presque zappé que j’avais un blog … Avec les chroniques pour la Guilde du Mercredi ou TechArtGeek, je ne prends plus le temps de m’occuper de mon petit bébé. J’ai beaucoup changé de formule depuis le début et je vais continuer … Comme je parle jeu vidéo à droite, à gauche, cela ne sert à rien de refaire la même chose ici, je ne ferai que relayer ces chroniques ici. Cela me laissera donc du temps – je ne ferai que de courts articles – pour parler des autres domaines que j’aime beaucoup : les bouquins, un peu de musique, etc.

Et on commence donc avec un comics dont l’univers est tiré d’un jeu vidéo (comme ça on reste un peu dans mon domaine de prédilection ^^).

Halo: Escalation est le dernier né des comics Halo. La série mensuelle a débuté en décembre 2013 et devrait se terminer vers Noël cette année. En gros fan pigeon, je me suis donc procuré le premier TPB, en VO, comprenant les 6 premiers chapitres de l’histoire.

L’action se déroule entre Halo 4 et Halo 5, juste après que John ait sauvé la Terre de l’UrDidacte. Malgré la paix entre l’alliance Covenant et les Humains, des tensions existent toujours. Certains Sangheilis et surtout les Jiralhanaes ne sont pas du même avis que l’Arbiter : la paix n’est pas à l’ordre du jour.

C’est donc avec l’appui du capitaine Lasky et du Spartan-IV Palmer qu’un sommet pour la paix va réunir des hauts dignitaires comme l’amiral Hood de l’UNSC, l’Arbiter et Lydus, un ancien chef Brute. Et comme tout ce qui touche à l’univers de Halo, rien ne va se passer normalement. Une grande bataille débute sur la planète qui accueille le sommet et les Spartan vont risquer leur vie, comme d’habitude, pour sauver les VIP et la paix.

Derrière ces attaques se cache quelqu’un de torturé avec des raisons que la loi anti-spoil m’interdit de divulguer. Je peux dire que ça ne cache pas trois pattes à un Mantis, c’est juste efficace ; on en apprend un peu plus sur les membres de l’Infinity après la bataille de Requiem (Halo 4), et ça se termine sur un petit cliffhanger fort intéressant ouvrant vers une suite qu’il me tarde de lire en avril / mai prochain (date de sortie du tome 2 en TPB).

Comme dans tous les comics Halo, l’histoire est sympathique, sans plus (ce n’est pas mauvais non plus) et ça caresse les poils des fans comme moi. Par contre au niveau du dessin, les caresses étaient un peu trop dans le mauvais sens. J’avoue avoir du mal avec les traits de Ariño et Sanchez, on passe parfois du très moyen au bon d’une page à l’autre. Il y a aussi trop de blancs, de non remplissage, des décors trop peu détaillés. Bref c’est assez inégal. J’ai aussi du mal avec certains visages qui sont un peu trop « chelou ».

Halo Escalation c’est clairement un bouquin pour les fans. Ça permet d’élargir encore un peu plus le canon qui commence à être énorme. Je conseillerais aux novices de l’univers de se bien se renseigner sur Halo 4 et d’aller voir le Wiki français, au besoin, car il y a beaucoup de références sur des choses peu connues.

Ceci est un exemple pour montrer les pages les plus « moches » (les visages, les proportions, la pagination) mais je vous rassure, il y a beaucoup mieux ! (n’hésitez pas à agrandir)

Critiques courtes en jeux vidéo, comics, musique ... Retrouvez-moi aussi à la radio ou sur TAG pour d'autres chroniques !

RSS RSS Twitter Twitter Instagram Instagram last.fm last.fm