Projet-M : une websérie de haut niveau

Depuis quelques temps, je garde mon temps pour me concentrer sur la Guilde ou TAG mais je pense que je prendre un peu de mon temps libre pour vous parler de Projet-M.

Projet-M est une websérie / film dont on me parle depuis un moment. Laurent, le boss de TAG le mentionne depuis plusieurs mois comme étant une œuvre d’une qualité allant au-delà de ce qu’on voit en France d’habitude. C’est donc à l’occasion du salon Art to Play (j’en parlerai bientôt) que j’ai pu rencontrer et sympathiser avec Eric Piccoli et Mario J. Ramos, respectivement réalisateur et scénariste de Projet-M. C’est aussi à cette occasion que j’ai pu acheter le précieux DVD.

Assez de raconter ma life, concentrons-nous directement sur le sujet. Projet-M nous conte l’histoire de 4 astronautes – de l’Agence Spatiale Québécoise – envoyés dans l’espace, en orbite autour de la Terre, pendant 1000 jours. Cette expérience a pour but de savoir s’il est possible d’envoyer des hommes et femmes sur Europe, un satellite de Jupiter pouvant abriter de l’eau douce. En effet, cette ressource commence à devenir rare sur notre planète et il s’agit peut-être de la solution de la dernière chance.

Pour diverses raisons, les tensions montent à la surface et l’équipage va se retrouver sans contact, reclus sur lui-même. S’en suit un huis clos oppressant – faisant parfois penser à Sunshine – où on se demande si tout le monde va réussir à rester rationnel et y survivre. La suite de l’histoire comprend de nombreux rebondissements, des moments très durs et parfois tristes mais je n’en dirais pas mot.

Cette histoire d’anticipation – l’eau devenant rare – est très intéressante car trop peu utilisée comme vecteur de conflit. Je fais parti de ceux – comme les scénaristes, je pense – qui pensent que l’eau sera la prochaine ressource (après le pétrole) pour laquelle on se battra dans les prochains siècle (heureusement on sera mort d’ici là …) La conquête spatiale pourrait donc être notre salut et Projet-M exploite très bien ce filon.

Inconnus dans notre pays (il y a une vraie frontière entre le Québec et la France alors qu’on parle la même langue …), les actrices et acteurs sont tous parfaits. La réalisation est très propre, nickel, Eric Piccoli a fait un putain de taf. Pour la plupart des gens, un film c’est avant tout des images , une histoire et du jeu d’acteur mais il ne faut pas oublier l’enrobage. Les décors, les costumes et dans un autre registre, les effets spéciaux et la photo sont tous réussis.

Il m’est difficile de trouver des défauts à Projet-M. Bien entendu, je ne suis pas objectif car si on veut on pourrait trouver des choses à critiquer. Mais quand on sait que ce projet a été réalisé avec les tripes, de l’amour, de la souffrance et surtout un budget ridicule par rapport au résultat final (je n’ai pas le chiffre exact mais on doit être autour de 150000€ ; par exemple le crowdfunding du film a récupéré 10000$ CAD), difficile de lui reprocher de petites fautes.

Perso, ce projet de fou me fait un peu penser à Dr. Horrible’s Sing-Along Blog, un petit film sans thune mais d’une qualité dépassant largement d’autres productions coulant sous les dollars.

Je ne connais pas tout ce qu’il se fait en websérie en France mais je peux aisément dire que c’est la meilleure chose que j’ai pu voir dans ce genre jusque là. J’espère que vous réussirez à voir Projet-M sous peu (c’est un peu difficile de se le procurer pour le moment mais n’hésitez pas à contacter TAG pour avoir des info) afin de montrer à toute l’équipe qu’ils ont fait un sacré boulot. Avec un peu de chance vous pourrez rencontrer l’équipe lors d’un futur salon car ils montrent leur bébé un peu partout. Et comme ils raflent pas mal de récompenses, on va encore en entendre parler un moment !

Vous aimerez peut-être :

2 réflexions sur “ Projet-M : une websérie de haut niveau ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>