Archives du mot-clé The Walking Dead

Walking Dead par Telltale Games

Test The Walking Dead: Saison 2 - Episode 1Chroniqueur bimensuel chez TechArtGeek, j’essaie depuis quelque temps à faire découvrir le jeu vidéo de maintenant via certains titres marquants. La semaine dernière je parlais donc de The Walking Dead, le petit chef d’œuvre de Telltale Games, afin de montrer le jeu vidéo sous son meilleur jour.

Jeu de dingue, ultra touchant, triste, violent, TWD est un titre qui touche. Malgré ses défauts (comme je le mentionnais dans mes précédentes critiques) il reste une valeur sûre et est un candidat parfait afin d’introduire madame Michou au jeu vidéo.

Lire ma chronique sur The Walking Dead chez TAG

Mois de mars : 100 bullets, Fables, Monuments Men & Burgers

Tous les mois je découvre, teste des choses qui ne méritent peut-être pas un article dédié. Dans d’autres cas, j’estime ne pas avoir la plume pour critiquer correctement et honnêtement quelque chose. Et dans d’autres, ce que je vais dire ne contiendra que quelques phrases. Vous trouverez toutes ces critiques dans des articles, comme celui-ci, que je m’efforcerai de faire chaque début de mois si j’ai quelque chose à dire.

Lecture by Urban

Ceux qui me connaissent savent que j’aime bien lire et que les comics sont une de mes passions. Et comme à chaque fois, Urban Comics vient remplir mes étagères. Durant le mois de mars, rien de fou du côté des hardcovers (ou plutôt rien qui m’intéressait). Je me suis donc penché sur deux séries renommées qui m’ont mis chacune une claque : 100 bullets et Fables.

100 bullets c’est une histoire de ouf. Le speech principal est simple : votre vie est devenue un enfer à cause de plusieurs personnes. Une organisation vous propose de vous venger à l’aide d’un flingue et de 100 balles (d’où le titre) intraçables. La valise avec l’arme contient aussi des documents présentant celles et ceux qui vont ont foutus dans la merde. Qu’allez-vous faire ? Vous venger ? Buter les fautifs de sang froid ? Ou faire le bien ?

Le tome 1 s’articule autour de trois personnages : Isabelle « Izzy » Cordova, Lee Dolan et Chucky. Chaque histoire est différente mais suit toujours le même schéma : présentation du caractère principal, l’agent Craves arrive, explique le topo et donne la valise pour une montée en tension jusque la fin de l’arc.

100 bullets utilise toujours cette même recette : des petites histoires de plusieurs chapitres qui ne se croisent pas explicitement. Le vrai fond de l’histoire pointe un peu le bout de son nez et il y a l’air d’avoir une histoire de dingue derrière tout ça.

Pour finir, je ne suis pas super fan des dessins de Eduardo Risso et la colo de Grant Goleash. Ils ont un style un peu trop bizarre mais on est loin du style dégueux de Romita Jr. sur Kick-Ass ^^

 

Après avoir fait le premier épisode de The Wolf Among Us, je me suis pas mal renseigné sur cette série et quoi de mieux que de commencer à lire le comic. Fables raconte l’histoire du Grand Méchant Loup devenu shérif de Fableville. Les Fables ont été obligé de quitter leurs terres sous la menace de l’Adversaire. Ils se cachent maintenant dans le monde des Humains et tentent de vivre une vie normale. Cependant un meurtre est commis et Bigby se voit contraint d’enquêter au côté de Blanche Neige.

J’avoue que comme ça, l’histoire ne donne peut-être pas trop envie. Je peux vous rassurer que c’est super bien foutu, l’intrigue, même simple et déjà vue, fonctionne très bien. L’intégration des personnages de contes connus est parfaite.

J’ai beaucoup plus apprécié le dessin de Mark Buckingham. La palette de couleurs est spéciale mais a beaucoup de charmes. Bill Willingham, au scénario, maitrise bien son sujet et a réussi à créer une histoire très crédible alors que ce n’était pas gagné d’avance (un peu comme Fairy Quest).

J’espère juste que les prochains tomes ne vont pas de cantonner à des successions d’enquêtes. Réponse sous peu, je viens d’acheter le 2è tome.

 

Après avoir galéré plusieurs mois pour les trouver à prix correct, j’ai enfin réussi à trouver les deux tomes de Green Lantern Showcase publiés par Urban Comics. Mon temps d’attente est malheureusement proportionnel à ma déception.

Je lis les Green Lantern Saga depuis le début. Cette série d’histoires correspond au New 52, soit le reboot de l’univers de DC Comics. Depuis nous savons un peu ce qu’il s’était passé avant : une guerre a eu lieu dans l’univers. Krona, un Gardien renégat a voulu exterminer tout le monde en se servant, en partie, du Corps des Green Lantern. Cependant Hal Jordan réussi à le tuer.

Le dénouement de ce gros bordel se fait en 2 chapitres à peine. Ça a été plié à une vitesse folle alors que le tout prend facile 10 chapitres à se mettre en place. De plus la partie avec Atrocitus ne prend pas assez d’importance alors que dans les New 52 c’est au centre des 20 premiers chapitres de Red Lantern. Pour rappel, Atrocitus souhaite se venger de Krona après le massacre de sa planète par les Traqueurs.

Alors oui je suis un peu déçu. Cependant cela reste du grand Geoff Johns et aussi une histoire à lire absolument pour tout fan de Green Lantern. Par contre je trouve dommage que beaucoup de gens se la touchent sous prétexte de rareté des comics : entre 15 et 20€ pour le 1er tome, c’est un peu de branlette ! (j’ai eu du bol : moins de 10€ pour les deux !)

Parlons films aussi !

Alors là on tient une bonne bouse ! Tout n’est pas à jeter mais Monuments Men n’aura pas sa place dans un musée.

J’en ai déjà parlé avec les amis de la Guilde du Mercredi (podcast du 2 avril) mais pour faire rapidement, ce n’est pas un bon film.

Avec Clooney aux commandes et un casting de fou, la sauce ne prend pas. Le film part avec de bonnes intentions mais il manque toujours un petit quelque chose. L’histoire est simple, il n’y a rien de transcendant : une troupe « d’élites » est montée pour récupérer des œuvres volées par les nazis durant la Seconde Guerre Mondiale.

Les deux heures de labeur se contentent de raconter cela et c’est tout. Aucun rythme, aucun risque, pas drôle, Clooney n’a pas eu la flemme pour réussir un Ocean’s Eleven WW2.

 

Parfois sans un budget de fou ni casting de taré, on peut faire un grand film. C’est le cas de Veronica Mars. Principalement dédié à ses fans (dont je fais parti), ce long métrage peut plaire à tout le monde.

Kristen Bell et tous ses acolytes ont rempilé pour un chouette film reprenant les mêmes recettes de la série. Après sept ans cela fonctionne toujours : la belle arrive toujours à nous surprendre en tentant de sauver l’homme le plus malchanceux de la Terre, Logan. Mister Echolls se retrouve une nouvelle fois dans la merde et Veronica est toujours là pour lui sauver les miches.

Fort d’un gros succès sur Kickstarter – presque 6 millions de dollars, ce qui représente que dalle pour un film d’une heure trente – Rob Thomas a réussi ce que Clooney n’a pas : film rythmé, drôle, bien filmé, bien écrit, pour les fans (ou pas). Bref c’est une réussite !

Un peu de jeux vidéo

The Walking Dead

J’en ai déjà parlé sur mon Instagram (je fais parfois des courtes critiques dessus) : L’épisode 2 de The Walking Dead Saison 2 est bien mais pas top.

Après un premier épisode correct, je pensais que Telltale Games allait se surpasser pour relancer un peu la machine. Il n’en est rien car on reste sur du très très classique. Le seul vrai intérêt apparait à la fin avec la rencontre d’un gros enculé et une retrouvaille très touchante.

J’espère que TTG n’a pas attrapé le melon et que l’épisode 3 relancera la série car si cela reste sur la même dynamique, c’est la mort assurée.

J’aurais d’autres jeux à parler rapidement mais j’attends un peu. Du coup je fais rapide. J’ai reterminé Star Wars KOTOR pour la 3è ou 4è en 10 ans, je suis maintenant prêt à faire le 2 acheté récemment sur Steam. Du côté de PES 2014, j’aurais aussi beaucoup de choses à dire suite au dernier patch. J’attends de jouer encore un peu pour avoir un vrai avis. En attendant, je peux dire que je n’ai pas été convaincu des dernières modifications lors de ma première soirée de jeu. Depuis je trouve le patch très intéressant malgré quelques ajouts à vomir.

Le moment Maïté

J’aime la bouffe. Mon gros défaut est que j’aime le fat mais pas mon corps. Mais de temps en temps, on se lâche un peu avec de bons burgers.

C’est donc avec mes amis Marine et Nunien, nous sommes allés au B (le nom c’est « Le B« ) juste avant Monuments Men. Ce restaurant, rue Jean-Jacques Rousseau, est vraiment chouette. Décoration cool, personnel super gentil, j’ai été très convaincu pour ma première fois. Le burger était top ! Les ingrédients se marient très bien, les frites sont une tuerie. Le gros hic c’était le prix : 15 balles pour un hamburger, même si c’est un restaurant, ça me fait un peu mal au cul. À faire de temps en temps sans aucun soucis.

 

Et le lendemain, la même garçon, mais chez Cook in Box. Sous l’impulsion de Docteur Paper et sa copine, nous avons pris un burger à emporter (seul choix car c’est un truck) et là ce fut la bifle ! BEST BURGER EVER! Je n’ai rien d’autre à dire, allez-y ! Placé Route de Vannes, ce couple fait 50 burgers par jour max et c’est une tuerie. Pour 6€70 ou 7€70 avec les frites (bonnes mais pas autant que celles du B), c’est excellent et pas cher. Que demande le peuple ?

category

The Walking Dead: Saison 2 – Episode 1. Digne suite ?

Test The Walking Dead: Saison 2 - Episode 1

J’ai l’impression d’être tombé dans un piège. Telltale Games ferait-il de bons jeux ? Réponses, révélations, coups de poignards !

Comme je le disais précédemment, The Walking Dead: Saison 1 est pour moi l’un des meilleurs jeux de 2012. Avec un début de The Wolf Among Us très prometteur, j’ai ensuite directement enchainé sur 400 Days, le DLC de la première saison de TWD. Me voilà maintenant en train de parler de la saison 2 de The Walking Dead et sachez-le, c’est de la bonne came !

Série Z

À l’instar de TWAU, il est difficile de se faire une vraie idée sur la qualité du titre. Comme à chaque fois, on ne peut jouer que 2 heures au premier épisode d’une série de 5. Malgré cette courte durée, Clementine va vraiment en chier !

Le héros du premier jeu, Lee, n’étant pas présent dans ce titre (spoil: car décédé dans le 1er), c’est au tour de Clementine de prendre le relais. J’avoue que j’avais très peur de ce changement. Telltale a réussi à nous faire avoir le même sentiment qu’avant : je voulais à tout prix protéger cette enfant fragile.

Grâce à Lee et aux autres personnages de la saison précédente (dont certains que l’on recroise), Clem a appris à se défendre et elle va en avoir besoin. The Walking Dead est une série où les ennemis ne sont pas les zombies mais les humains (grosse critique de la société individualiste actuelle). Et des connards, elle en va en croiser des tonnes !

Le fond et la forme

À vrai dire, TTG nous a livré un jeu digne de leur cahier des charges depuis 2 ans : le scénario nous tient en haleine tandis que l’on est en droit de crier sur le gameplay. Sorti un mois après The Wolf Among Us, je pensais que le studio aurait eu un peu de temps pour corriger le tir suite aux diverses critiques. Il n’en est rien.

C’est toujours aussi rigide d’y jouer à la manette, à croire que seul le combo clavier/souris est le mieux adapté à ces jeux. J’ai quand même l’impression qu’une aide (un genre de aimbot) a été ajoutée lors des QTE demandant de déplacer les sticks à certains endroits.

J’avoue parfois gueuler sur certains détails mais il faut avouer que parfois c’est très chiant. Heureusement, le jeu est mieux fini que la saison 1 qui proposait des bugs à gogo (jeu qui ne reconnaissant plus la manette lors des dialogues, etc.) On s’approche de plus en plus du sans fautes.

CONCLUSION : Les jeux The Walking Dead de Telltale Games sont toujours très prenants. Les histoires sont génialement bien écrites et le stress se fait sentir. Il est quasiment impossible de se fier à qui que ce soit. On peut regretter une maniabilité à la manette un peu foirée lors de certains QTE et l’impression d’avoir fait 400 Days pour rien (d’après le trailer du jeu, des répercussions du DLC se verraient dans l’épisode 2). Le gros défaut de ce jeu est que l’on tombe très vite en manque !

Tout comme The Wolf Among Us, je ne saurais que le conseiller. Par contre attendez peut-être la sortie des 4 autres épisodes pour vous faire un avis car la qualité pourrait baisser d’ici là, même si je n’y crois pas du tout.

Épisode 1 terminé en 2 heures. Jeu testé sur une version commerciale dématérialisée.

category

The Walking Dead: 400 Days – Coupe faim …

Test The Walking Dead: 400 Days

Après avoir kiffé le premier épisode de The Wolf Among Us, j’ai eu la méchante envie de rejouer à The Walking Dead – l’un des meilleurs jeux de 2012 pour moi – mais il fallait que je fasse le DLC 400 Days avant.

Prenant place parallèlement aux péripéties de Lee et Clementine, 400 Days est un DLC de la première saison du jeu de Telltale Games. On y suit plusieurs histoires de différentes personnes à divers moments et endroits. Le joueur a la possibilité de faire les histoires dans l’ordre qu’il veut, mais cela ne va rien changer au final.

DLC utile ou pour combler un vide ?

À vrai dire, je ne saurai répondre à cette question. Il est vrai que je l’ai acheté car j’avais envie de retourner dans ce sublime univers. Je savais que le jeu était axé sur d’autres personnages mais il y a un truc qui me gène dans la construction globale du jeu.

Le fait d’utiliser plein de petites histoires sur 2 heures de jeu nous empêche d’apprécier les personnages et de créer des liens affectifs comme il y avait eu avec Clementine et Lee. De plus, je ne sais toujours pas à quoi ce DLC sert ! J’ai fait le 1er épisode de la saison 2 et je ne vois toujours pas l’ombre d’une quelconque conséquence …

TTG nous promet que les choix seront utiles dans la saison 2, j’attends de voir. En attendant, on peut se dire que, comme d’habitude, certaines situations sont très fortes en émotions. Les situations stressantes arrivent très souvent et les choix s’avèrent vraiment cruciaux. The Walking Dead reste toujours un jeu à faire pour son scénario et non son gameplay approximatif.

CONCLUSION : Le jeu est toujours aussi chiant à prendre en main mais l’histoire est quand même très prenante. Pas l’ombre de sous-titres français alors que j’ai vu que normalement c’était disponible … et toujours pas de conséquences visibles dans la saison 2 (j’en parlerai bientôt). Ce DLC a presque le gout d’un mini jeu pour faire patienter et qui n’a franchement rien à faire avec la saison 1, cela aurait plutôt dû être un prologue de la saison 2 …

Difficile de ne pas conseiller ce DLC car sa qualité d’écriture est toujours là. Cependant faites un gros fuck à Telltale Games et achetez-le à moitié prix, soit 2,50€ !

DLC terminé en 2 heures. Testé sur une version commerciale dématérialisée.